Auteur Sujet: Le codeQµ gammique  (Lu 2604 fois)

coadmin

  • Administrator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 13
    • Centre de recherches
Le codeQµ gammique
« le: lundi 01 novembre 2021, 12:40:20 pm »
Comment faire la transition numérique de mon piano ?
On ne parle pas de photographie ni d'un piano virtuel, on parle de musique aux notes naturelles.

On peut commencer doucement, en explicant que la musique c'est aussi les gammes musicales.
Qui peuvent surgir de n'importe où, les gammes qu'on se torture à aimer comme le premier son, beau et jamais entendu. Et même si les gammes phantômes extistent et ont un voile transparent, laissant imaginer le visible de l'invisible.

Quantum Gam explications non-exhaustives
https://www.cabviva.fr/quantum-gam

Créer l'algorithme d'une gamme est difficilement faisable. Mais à cause d'une réalité productive en signatures modales diatoniques. Écrire à la main un livre entier dans lequel on pourrait trouver toutes les bonnes choses qui sont ici-même. Il n'est pas question de réécrire toutes les gammes une par une, mais de produire le moyen de calculer ce en quoi elles se ressemblent, soit par leurs tonalités par lesquelles les intervalles prennent tout leurs sens. Ceci afin de ne pas s'emmêler lorsque les tonalités changent alors que les intervalles sont identiques, car il s'agit de transpositions.

Au début de ce calcul informatique la gamme a été traduite de plusieurs manières :

  • Le modèle binaire: Quand C, D, E, F, G, A, B ou CoDoEFoGoAoBC, pour enfin donner 1010110101011. Cette façon de voir la gamme permet d'outrepasser les nuances diatoniques relatives aux degrés modaux, ainsi l'opération n'a pas besoin d'effectuer ce tri.
  • Le modèle conteneur: Ce type de traduction agit sur l'intervalle, ainsi CoDoEFoGoAoBC donne 1, 1, 0, 1, 1, 1, 0. http://cabviva.com/programs/progamv6encore.py.html C'est ce modèle qui a été utilisé pour écrire le 1er programme, qui traite aussi bien des fondamentales que des chromatiques. Il y a aussi la page web qui visionne le détails de cette application. https://www.cabviva.com/gampro1a.html
  • Le modèle diatonique: Le problème avec les gammes c'est qu'elles produisent sept degrés modaux à chaque fois, créant un système diatonique hors norme, sur lequel le choix du degré tonique est rendu difficile. Permettant néanmoins une issue dans les choix des noms des gammes. 1ères définitions vues sur l'image gammes noms courts et longs PNG. Si la première modélisation rapporte les noms communs les plus utilisés comme par exemple C mélodique mineure (b3), que lorsqu'elle s'accompagne d'une harmonique mineure soit C mélodique harmonique mineures (b3, b6), ainsi la gamme de Do b36 est une structure diatonique formant sept degrés modaux "de même tonalité".
    Mais un autre argument vient détourner le sens du motif du nommage commun, par un nommage mécanique plus proche des notes et de leurs altérations..
     
  • Le modèle unaire: Contrairement au modèle binaire ce modèle distingue les différents niveaux diatoniques, la gamme naturelle binaire 1010110101011. Ce qui par traduction devient 1o2o34o5o6o78 de CoDoEFoGoAoBC.


Espace de programmation Python
L'application que je vous offre (https://www.cabviva.com/gampro1a.html) produit des gammes, ces gammes ont été évaluées par une approche personnelle visant à rassembler les modes toniques les plus adaptés. Ce qui peut changer sont les priorités fondamentales qui définissent les modes toniques et premiers degrés diatoniques.
- Pourquoi ce revirement de présentation :
_    1. Les 1ères estimations se sont faites par rapport à un travail d'écriture de chacune des 66 diatoniques
_    2. Actuellement les gammes se rapportent à un algorithme développé sur plusieurs modules Python

Il va s'en dire que la puissance de calcul à l'aide un script donne une certaine véracité à cet acte travaillé, puisqu'autrement que précédemment les gammes musicales sont apparues grâce à un tétracorde unique. Ce tétra minimal ressemble à quatre notes conjointes, ce qui est vraiment le plus petit cluster de développement pour en arriver à traiter la définition des gammes à plusieurs niveaux.

Un cluster-Tous les tétracordes-Couplages tétracordiques-Masses diatoniques-Approche légère-Nomminations modales-Triage fondamental
Oui vous avez bien compris, c'est à partir d'un cluster tétra que les gammes heptatoniques se sont créées. Et c'est cet espace de travail que je vous donne, on appelle ça de l'open source.
| Tout un bénéfice de temps de programmation déjà réalisé |

Lien hypertexte d'accès à l'application : https://github.com/Toumic/GlobalApplis
Lien pour décoder le code qui construit les tétracordes un par un : https://www.cabviva.com/programs/construcTetra.pdf
Lien d'une application basique du calcul des gammes heptatoniques : https://github.com/Toumic/modalDevel/blob/master/modalDevel.py

 
GlobalApplis évolué pour produire les gammes commatiques en plusieurs successions algorithmiques, il y a un module qui s'applique à ceci, qui est GlobGamChrom détaillé dans sa section de la page README.md, ainsi qu'en lien.html CommentGlobGamChromII.py.html https://www.cabviva.com/CommentGlobGamChromII.py.html

« Modifié: lundi 04 décembre 2023, 10:47:42 pm par coadmin »